Capital Bien-Être

Capital Bien-Être : installation réalisée avec Soulira Kerri, dans le parc des Récollets à Huy, pour le Parcours d’Artistes de la ville de Huy, septembre 2017, Belgique.

Entourée d’une forte densité verte, la ville de Huy compte cependant, peu d’espaces verts accessibles et ouverts aux publics. Les terrains entourant la ville sont peu praticables aux citadins et demeurent majoritairement privés. Partout des interdictions.
Que ce soit en ville ou à la campagne, rares sont les espaces verts publics et gratuits. Jardins, bois et terrains de chasse privés, exploitations touristiques et industrielles des forêts, espaces agricoles, parcs naturels balisés et payants… Autant d’espaces verts libres au regard mais interdits aux simples promeneurs.
En ville, la défense d’un parc devient une nécessité face à l’urbanisation excessive. Elle est déterminante au bien-être du citoyen tout comme à l’organisation des villes. En milieu rural, des groupements de citoyens s’organisent dans le rachat des forêts afin de préserver des espaces libres et naturels publics à défaut d’un engagement politique des gouvernements.

Capital Bien-Être est une critique sur la défense de l’espace vert public mis en dualité avec l’espace vert privé. L’intervention dans le parc des Récollets consiste à entourer des parcelles de terrain au moyen de piquets et de ficelles oranges comme dans la division de parcelles à vendre.
Chacune de ces parcelles est identifiée au moyen de pancartes utilisées pour le balisage des terrains privés que l’on rencontre trop souvent en forêt et sur les terrains de chasse. L’ensemble du parc des Récollets est plus ou moins investit.

L’implantation de cette démarche au sein du parc des Récollets est non sans rappeler la défense que les riverains ont dû mettre en place afin de préserver leur parc d’un projet immobilier en 2006 (cf : http://www.dhnet.be/archive/un-parc-des-recollets-verra-le-jour-a-huy-51b8102fe4b0de6db99dbf8b). L’évènement fut également l’occasion de distribuer des tracts contre la loi anti-squat. Défense de l’espace vert et droit au logement furent donc les thématiques défendus lors de notre présence sur place (sur la loi anti-squat cf : https://squatbelgium.noblogs.org/actions/).

Hide Content